Domaine de Bussac

Domaine de la Famille de Cetzes-Bussac
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Laféedulogis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edémias
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Laféedulogis   Dim 7 Oct - 8:41

• Expéditeur : Lafeedulogis
• Date d'envoi : 13/02/2012 - 19:54:02
• Titre : ...des nouvelles du lointain
• mon cher Edem,

Le temps me semble bien long sans avoir des nouvelles de notre fils, de toi!!
Ici, la vie s'étire au ralenti
Nous étions à Barcelone pour récupérer le bateau du Comte Baillant et au comble de l'horreur, le bateau n'est pas encore construit! nous devons encore patienter encore un bon mois!
Vu l'handicap de la langue, nous sommes remonter en France, vers Narbonne!
Enfin, je peux aller en taverne et parler à des personnes!

Parfois , je passe des journées cloîtrée dans ma chambre ne voulant rencontrer personne car les souvenirs d'une vie passée m'assaillent ... trop de douleur, trop de chagrin!!
La neige tombée la semaine dernière m'a encouragée à sortir...c'était un 7 février..la neige recouvrait la plage de Narbonne...le gel emprisonnait certains coquillages ou formaient des fleurs pareilles à celles de nos marais si chères à mon coeur!
Le paysage était merveilleux, féériques...je me suis rapellée la naissance DArthur...

je pense à toi embrigadé dans cette guerre qui n'a plus son sens!
j'espère que tu te portes bien....ta vieille blessure, te fait-elle souffrir?

Et Arthur....notre enfant....comment est il?
Est il avec Marie et Armand...l'as-tu vu?
Parle t'il de moi? de nous?

écris moi vite
Avec toute ma tendresse,
Clara

°~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~°

Copie réponse :


Ma chère Clara,

C’est sur une route déserte, saupoudré de neige gelée, malgré l’air salin, que m’a trouvé ton pigeon.

En mission pour la légion, j’escorte quelqu’un.

Je vais bien, du moins ma carapace et ma vie suivent leur court. J’évite les questions existentielles qui ne desserviraient que mon désarroi, et c’est ainsi que je suis en paix avec moi même.

J’ai passé quatre longues semaines avec Arthur. Juste lui et moi, et cette période m’a servi à refaire connaissance avec lui, et de le redécouvrir. Le début fut laborieux, car, s’il se souvenait avoir un père, il ne fut pas moins intimidé de me revoir, et ne m’a probablement pas reconnu, ou alors, il a du m’assimiler uniquement à ce portrait de moi, que j’ai découvert dans sa chambre.
Cadeau de toi, je pense, afin qu’il se souvienne de son papa et je t'en suis gré.

Nous avons partager un temps formidable ensemble, à jouer, bricoler et courir les marrais, mais aussi, à parler de toi . Ce fut facile, car tant d’objets, te rappelait à son souvenir, vos dessins qu’il me montrait, les ratures sur les murs, des fleurs séchées … les nénuphars sur la mare…

A mon retour, j’irais le reprendre avec moi, et ce à chaque fois que je serais en Poitou. C’est un enfant formidable, et ma raison de vivre.

Je me suis installé définitivement à La Rochelle, à nouveau.
Pour l’instant, dans notre chaumière du marrais de Tasdon, et à ton retour, j’emménagerai dans les pièces que j’aménage pour moi au dessus d’une échoppe de charpentier que j’ai ouvert à LR.
Mon espoir, est que nous arrivions à élever ensemble notre enfant , et qu’à ton retour, nous puissions, parfois nous retrouver tous les trois , si tu le permets, pour une journée afin qu’il grandisse entre ses deux parents, et que je ne redevienne pas un inconnu pour mon Fils.

Je ne sais comment tu envisages ta vie, ma Clara, je ne l’ai jamais su , je crois .
Lié a moi, tu restais libre , sans ressentir jamais , le besoin de me parler de ce que tu faisais , ou voulais faire , me laissant découvrir certaine choses dans la douleur .
Je restais le seul de nous deux , qui me dévoilait en toute confiance … me mettant à nu devant toi … trop peut-être … au point ou aujourd’hui, toute femme qui m’aborde éveille en moi un sentiment de panique ..

Ne revenons pas en arrière, à quoi bon , mais essayons simplement d’envisager l’avenir de façon sereine et responsable.
Ne pense plus au passé , jamais il ne reviendra , et je ne veux pas que tu souffres ainsi. Tu es libre, entourée, profites de tes amis, des nouveaux espaces et possibilités qui s’ouvrent à toi, comme je le fais de mon coté.
Au jour d ‘hui je fais ce que j’aime, on m’a confié la chancellerie Poitevine , je siège au ponant et cela me comble

Prend soin de toi, ma Clara ,

Affectueusement

Edémias

°~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~°


• Expéditeur : Lafeedulogis
• Date d'envoi : 18/02/2012 - 01:39:44
• Titre : un autre chapitre....
• Très cher Edem,

je suis contente que tu aies reçu mon présent... et que tes pas te ramènent sain et sauf en terre Poitevine! J'envie cet instant ou tu prendras notre petiot dans tes bras et que de ses petits bras, il te serrera en te murmurant "Papa";

Prends soin d'Arthur, dis lui qu'il est dans mes pensées en chaque instant...Chaque soir, quand le soleil touche l'horizon de la mer...quand cette boule de feu entre en contact avec l'océan...mes yeux seront ses yeux; dis lui qu'en cet instant les yeux de sa maman sont là, et que j'y vois les siens!

Nous formerons toujours une famille pour lui...nous passerons du temps avec lui.

Je me dois te féliciter pour ta nouvelle fonction qui devait être imminente..celle de Chancelier du Poitou...tu es un homme comblé, à ce que je vois!

j'aimerais te faire part d'une nouvelle, car comme tu l'as évoqué dans ta lettre, je ne dois plus penser au passé car jamais il ne reviendra....par trois fois tu m'as libérée ...c'est ainsi que tu t'exprimes dans tes courriers....
Ayant tout quitté pour toi, tu t'es après détourné de moi, prenant un autre chemin qui depuis cette guerre a tout fait pour que jamais nous nous croisions! Tu as fait ton choix, je l'ai accepté dans la douleur...

Une main s'est tendue vers moi, me redonnant courage, force et vie. Il s'appelle Kiriell, un noble Poitevin. Pour moi, il est Kiriell tout simplement

En ce jour de février, je t'annonce que Kiriell m'a demandée en mariage et que je viens d'accepter!. Kiriell a fait tout de suite part de cette nouvelle en chambre de Noblesse Poitevine, Tous les nobles poitevins sont au courant...je me devais de te le dire, j'aurais préféré te le dire en face !!!

Cette rose ...rose que je t'ai envoyée représente la tendresse que j'ai toujours pour toi....l'amour s'est transformé....c'était ma façon de te dire...qu'un autre homme avait pris mon coeur!

tu avais déjà tourné ta page, à mon tour, je viens de la clore et écrire un autre chapitre de cette vie...Arthur sera notre lien...

Prends soin de toi et embrasse Arthur pour moi!

Affectueusement,
Clara

°~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~°

Copie Réponse :

Le 24 février 1460
Ma chère Clara,


C'est avec Arthie sur mes genoux que j'essaye de t'écrire. Conscient que cette lettre te parviendra, il me dicte à sa façon ce qu'il veut te dire . Il fait a présent des phrases compréhensible , et lorsque un mots ne vient pas, ce sont ses mimiques qui prennent le relais.

Il me désigne le foulard rouge, resté sur son oreiller. Se foulard que je t'avais ravi et que je portais sous mon plastron.. Arthie l'a choisi pour s'endormir le soir , avec sur son chevet le bateau à voile rouge que je lui avait fabriquer.
Nous l'emportons le soir , parfois, lorsque nous flânons sur la plage , pour voir le couchant, et je lui dis que les vagues chantantes sont les mots doux de sa maman que lui rapporte l'océan...

Ma Clara, je ne souhaite mettre d'autres mots sur ce qui a été , et n'a pas été , a quoi bon , j'accepte tes reproches, car oui, l'éloignement à tari ce qui faisait le lien .. Je prends sur moi, et ne renierais pas mes tords .. Tu es forte , et doté de multiples ressources, la preuve en est que tu as su bien t'entourer pour continuer ton bout de chemin ...

Dans tes précédentes lettres , j'ai pressentis ce lien avec Kiriell .. Je n'ai donc pas été surpris par ta révélation et je vous souhaite d'être heureux, très sincèrement ...

Arthie t'embrasse
Quand a moi, je t’envoie mes pensées affectueuses

Edémias

°~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~°


http://www.youtube.com/watch?v=i7MLT4MmAK8&feature=related

o Expéditeur : Lafeedulogis
o Date d'envoi : 07/04/2012 - 15:30:31
o Titre : Il était une fois, un 7 de ce mois
o Mon très Cher Edem,

Si tu lis cette lettre , c'est que ma jeune chouette t'a retrouvé et je n'en doutais point de ces capacités, elle est pourtant jeune mais vigoureuse et me fait penser à Choutte..messagère de nos tendres messages!
...
Nous sommes le 7 avril...un jour avant Pâques...un 7....

depuis Noël....105 jours nous séparent....

te souviens tu de la chasse aux oeufs dans le parc...une belle fête qu'avait organisé notre ami, Jake pour les les enfants et leurs familles8
Nous étions passé avec notre petit Arthur qui rampait à travers les fleurs...ou faisant ses premiers pas ses menottes serrées dans nos mains...quelle victoire quand il a découvert son oeuf, je revois son sourire éclatant, ses yeux pétillants de bonheur et ses cris de joie!
Qu'il me manque Edem....j'aimerais serré notre petit Arthur...

PArle lui, dis lui que je l'aime et qu'il me manque si fort!

il n'y pas eu un seul couché de soleil que je n'aurais voulu manquer pour rien au monde!

J'attendais cet instant...le moment ultime ou l'astre rougeoyait dans les flots.

Nous allons rentré chez nous et prendre la route d'ici un ou deux jours.
Nous accompagnons la jeune Lexy....la pauvre enfant est accablée par la mort de sa maman, la duchesse Killia et le Comte Baillant est devenu un veuf inconsolable!

Beaucoup d'évènements se sont déroulés tous ces longs mois...
J'aimerais te revoir afin d'en parler de vive voix afin d'assurer à notre enfant une vie des plus heureuse malgré notre séparation.

Prends soin de toi Edem et de notre fils.
Vous êtes toujours dans mes prières.

Avec toute mon affection.
Clara




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edémias
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: Laféedulogis   Jeu 7 Fév - 23:32

Expéditeur : Lafeedulogis
Date d'envoi : 06/02/1461 - 18:30:25
Titre : Pour Arthur
Mon cher Edemias....

Loin de notre cher Poitou, je t'écris ces quelques lignes afin de rassurer notre fils sur le sort de sa maman.
Je vais bien, bien que l'hiver redouble en vigueur....
Les bourrasques de neige viennent perturber nos tours de garde.....mais elles ne pourront jamais atteindre le moral des troupes!!!!
J'espère que le conflit ne s'éternisera pas , mais ....soupir....je déplore l'organisation de tout ceci....certes, nombreux sont les protagonistes....quand sera t'il de leur entente?

À. Bientôt
Clara


Mon petit pirate,

C'est loin de La Rochelle que je t'écris ...
J'aurais préféré partir à l'assaut d'un bateau de pirates, défendre les moussaillons, pourfendre l'infâme capitaine Crochet jusque mort s'en suive....
Hum, j'aimerais que nos histoires prennent vie mon Arthie !!!!
J'ai glisse dans la lettre , une clé , celle du domaine de Chantemerliere.
Elle ouvre la grande grille du château ..... Enfin....pour nous, ce sera un château ....ou nous pourront nous retrouver et passer des moments à lire et raconter des histoires de pirates.

Pas un jour, pas une nuit ne passe sans que je ne pense à toi....
Les étoiles sont les gardiennes de ton sommeil.
Et l'aube rougeoyante te sourit dés le matin afin de te saluer et égayer ta journée.

Mon petit pirate,
Écouté bien ton papa....je ne doute paś un seul instant que tu es un enfant adorable.

J'ai hâte de te revoir

Ta maman, Lady Pirate

PS: dans le lettre ...une plume blanche et une clé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Laféedulogis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Bussac :: Archives des Marais-
Sauter vers: