Domaine de Bussac

Domaine de la Famille de Cetzes-Bussac
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Nativité au marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edémias
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: La Nativité au marais    Sam 22 Déc - 20:56

C'est cette mélodie qui accueillerait à la chaumière sa petite famille, alors que les pas de Lafa_ et Arthur crisseraient sous la couche de neige fraichement tombé. Il avait actionné et vérifié à plusieurs reprises le mécanisme de la boîte à musique , afin d'être sur que sa mise en scène fonctionnerait parfaitement bien en temps voulu.





Depuis le début de la semaine, Ed s'était rendu dans le marais pour parer sa demeure à la fête de la nativité , mais aussi et surtout , à procurer la chaleur et le bien-être pour Lafa et Arthur.
Il avait essuyé les intempéries , alors que les flocons gelés , balayés par les vents du larges , faisaient fit de ses vêtements chauds en s’engouffrant sous sa capuche , avec la complicité des rafales et des bourrasques cinglantes, le laissant trempé jusqu'aux os à la nuit tombée .

Pourtant , il était satisfait du résultat. A présent s'élevait fièrement devant la chaumière, les deux sapins qu'il avait trainé jusque là et érigé péniblement. Ils s'étaient revêtu rapidement d'un manteau blanc , donnant tout son charme au décors.
La lucarne de sa chambre d'enfant , qui maintenant hébergeait les songes et les secrets d'Artie , étalait une traîne de branches de houx que le Démias avait disposé avec soin .

A la tombé de la nuit, quelques lanternes disposées prêt du pas de la porte de l'humble bâtisse ,réfléchiraient leur douce lumière alors que en la pièce principale de la chaumière , un bon feu crépitant ferait de leur demeure, un cocon douillet. Quelques peaux de mouton invitaient à s'installer prêt de l'âtre , ainsi qu'une bergère recouverte d'une couverture de lainage aux couleurs chaudes et colorés.

Dans l'office, les victuailles choisis avec soin leur permettrait à tous trois de tenir le siège de leur retraite dans le marais, à l'abri des regards, et de l’indiscrétion des éventuels voyeurs ayant dans l'idée d'importuner leur comtesse la nuit de la nativité .

Il avait même récupérer le poney que Lafa et lui voulait offrir à Arthie . Celui ci patienterait entre un bœuf et un baudet , caché dans un petit hangar à barge prêt du ponton, afin que le petiot Démias ne le découvre pas avant l'heure.

Tout lui semblait en ordre à présent , ne manquait plus que la présence de Lafa et Arthie, qui arriveraient ensemble le lendemain , pour la veillée de Noël. Il espérait n'avoir rien oublié , alors qu'il scrutait chaque recoin d'un œil critique pour détecter une faille. Ne trouvant rien, il se fit chauffer un bouillon et s'installa sur la balustrade de la cours , pour écouter et observer le marais en buvant doucement le breuvage fumant.

Il aurait du être satisfait du résultat, ou au moins trouver le repos dans le paysage féerique et emprunt de sérénité qui s’étalait à ses yeux, mais depuis la veille , quelques tourments assombrissaient son regard, et il espérait que sa résolution de ne pas voir gâcher ce moment de fête suffirait à éloigner temporairement ses préoccupations ... Peut-être même , ce temps passé ensemble icelieu apporterait la réponse à ses interrogations ? Il se surpris à prier Aristote qu'il en fut ainsi . Il le pria doucement en sirotant son bouillon qu'il tenait des deux mains pour les garder au chaud ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lafa
Admin
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: La Nativité au marais    Sam 22 Déc - 22:12

Aller Arthie mets ton manteau et tes bottes, ton papa doit nous attendre !

Elle enfilait son manteau, une écharpe autour de son cou emprisonnant ses cheveux qui lui couvraient un peu les oreilles, Lafa avait trouvé ce moyen pour se parer du froid qui cinglait souvent le visage. Elle mit ses bottes et attendit qu'Arthur descende de l'escalier à tout vitesse pour s'habiller.
Elle le vit débouler telle une flèche et elle lui fit un regard pétillant.
Le jeune garçon mit ses bottes et elle l'aida à fermer correctement son manteau. Elle avait confectionné une écharpe pour lui il y a peu et elle lui plaça autour de son cou. Et la touche finale ... Un bonnet, assorti d'un baiser sur le front du garçonnet.


Nous sommes prêt chéri, tu as tout ce qu'il faut ? Je prends le paquet pour Ed et, en route !

Elle lui fit un clin d'oeil et les deux compères prirent le chemin du marais. La neige craquait sous leurs bottes et la Comtesse et son âme d'enfant laissait partir Arthie devant et discrètement le visait avec une boule de neige confectionnée par ses soins. Elle riait et était impatiente de le rejoindre à la chaumière. Elle tenait son manteau serré quand elle vit la fumée au loin, Arthie était loin devant. Elle entendit un "Papa !" et son visage s'illumina. Arrivant vers la chaumière la silhouette de son compagnon sur la balustrade se faisait plus précise.
Elle arriva un grand sourire dirigé vers Ed, soufflant sur ses mains frigorifiée par la neige.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedebussac.forumgratuit.fr
Edémias
Admin
avatar

Messages : 102
Date d'inscription : 23/09/2012

MessageSujet: Re: La Nativité au marais    Jeu 27 Déc - 10:46

Le bonheur réside dans les choses simples , comme voir s'égayer un moment de solitude , par le rire de son enfant qui court en se débattant contre la neige, se jeter dans vos bras , et de voir , au loin, la gracile silhouette tant aimée de sa compagne … se débattre dans la poudreuse en imitant un échassier pour essayer d'éviter d'en avoir plein les bottes , de la neige !

Elle remontait presque ses genoux jusqu'à hauteur du nombril , faisant sourire le Démias, troussant de la dextre , ses jupes qui compliquaient la marche, alors que sa senestre agrippait un sac de lin sous son bras .Ed abandonna son bol vide sur le pas de la porte, et ballança Arthur , sur son épaule pour rejoindre Lafa en riant.


Coucou douce toi , la salua-il en souriant , en reposant Arthie qui se débattait pour descendre . Le petiot gars se mit à sauter sur leurs traces à pieds joints pour damer un sentier vers la maison , en faisant de grands moulinets de ses bras pour pimenter le jeu.

Ed emprisonna Lafa dans ses bras , et l'embrassa tendrement avant de l'inviter à poursuivre jusqu'à la chaumière, son bras noué autour de sa taille.

La neige ne durera pas , dit-il, en accordant son pas sur le sien, l'air va se charger de sel avec les embruns de la grande marée dans trois jours, alors profitons en , le paysage est magnifique n'est ce pas ? Le temps nous accorde un Noël blanc tel que je les aime !

Alors que son regard faisait un tour d'horizon , un goupil apparu prêt du petit hangar à bois de la maison. Les entendant, il s'arrêta et observa le groupe quelques secondes , avant de poursuivre sa route l'air affairé, le museau dans la neige, mais sans montrer un quelconque signe de frayeur .

Un voleur de poules ! Hurla Arthie qui l'avait vu lui aussi … Papoun , un voleur de poules !

Nous n'avons pas de poules en ce moment, Arthie, mais il cherche quelques rongeurs à se mettre sous la dent , sûrement !

Le trio ne bougeait pas , observant toujours l'animal au pelage roux et épais qui se détachait de la neige. Soudain, il se figea aux aguets , la tête en avant prêt à bondir. Il devait avoir vu quelque chose devant lui et attendait le meilleur moment pour s'élancer.Et puis , alors que la proie du renard allait s’inscrire à son menu, une ombre que personne n'avait remarqué , prit son envol depuis un arbre derrière la grange , pour , en deux battements d'ailes nonchalants, emprisonner ce repas dans ses serres et reprendre de la hauteur.
Avant de disparaître à l'horizon, l'épervier tournoya un instant sous la voûte basse des nuages chargés de neige, en poussant un cri strident qui se répercuta dans le silence , comme pour narguer le goupil, qui dépité , disparu dans un buisson .

Ed rit avant d'affirmer : Nous fermerons à clef la chaumière au moment de passer à table ce soir !Qui sait si quelques pique assiette ne viendrait pas nous ravir le savoureux canard , sur la table de fête

Riant toujours, il brassa un peu de neige sur le plat de sa main , qu'il porta devant ses lèvres, et souffla doucement sur la poudreuse qui voleta sur les joues rougies de Lafa . Ses orbes céruléennes se perdent dans le regard noisette si beau de sa comtesse .

Bienvenu au marais mon amour

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Nativité au marais    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Nativité au marais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Bussac :: Archives des Marais-
Sauter vers: